Les distributions Linux

Dernière mise à jour : 18/04/2002

    Cette page va tenter de vous aiguiller sur les distributions disponibles pour GNU/Linux et leurs principales diff√©rences. Je vais aussi faire un bref historique sur Linux. Ce document ne traitera que des 'principales distributions', je ne m'√©tendrais pas sur le nombre incalculable d'autres petites distributions existantes.

    Linux est n√© de la volont√© d'un homme, un Finlandais du nom de Linus Torvalds. Il travaillait alors sur des Unix propri√©taires qu'il consid√©rait lourds et d√©cida de cr√©er un mini-unix. Il envoya alors sur une liste de diffusion un email indiquant qu'il avait commenc√© √† d√©velopper un Unix gratuit de ses propres mains. 10 ans plus tard, Linux est utilis√© par des millions de personnes √† travers le monde (et maintenu par des milliers), que ce soit commercialement ou b√©n√©volement. Linux rapporte actuellement beaucoup aux soci√©t√©s de services si on en juge par la demande croissante de formations dans le domaine.

   

Idées Reçues

Les distributions

    Voici la liste des distributions class√©es par cat√©gories :

    Il faut comprendre ici que je n'ai recens√© que les 'principales distributions'. Le site DistroWatch, bien qu'en Anglais, vous fournira une liste impressionnante de distributions avec le top 10 et les plus populaires mais aussi d'autres distributions plus obscures. Il liste √©galement les derni√®res versions disponibles avec les versions de logiciels et de kernels qu'elles contiennent, voici donc deux liens vers DistroWatch pour les curieux :
1. Les distributions indépendantes (ou communautaires)

    La premi√®re liste contient les distributions ind√©pendantes. Cela signifie qu'elles ne sont pas financ√©es par des compagnies (ou bien b√©n√©volement sous forme de dons) mais en aucun cas commerciales. Les d√©veloppeurs et acteurs de telles distributions se tiennent √† des calendriers pour tenter de rendre disponibles de nouvelles versions mais ne sont pas tenus de les respecter.

2. Les distributions commerciales

    Nous d√©crirons ici les distributions commerciales qui b√©n√©ficient donc d'un support partiel ou complet de la part d'une ou plusieurs compagnies pour faire avancer leur version de Linux. Ces versions restent des Linux √† part enti√®re mais contiennent quelques restrictions quant au mode d'acquisition.

3. Les Windowsiennes

    Ces distributions sont, il faut l'avouer, vues d'un mauvais oeil par la communaut√©. Elles tentent en effet d'int√©grer des outils pour rendre les programmes Microsoft Windows compatibles avec Linux. Les puristes ont clairement tourn√©s le dos. Les curieux (comme moi) sentent leur int√©r√™t grandir quant √† la viabilit√© de tels projets.

Les Architectures

    Je n'ai pas vraiment parl√© des architectures. Comme vous l'aurez compris, la plupart de ces distributions sont fa√ģtes pour x86 mais pas seulement. Ainsi elles sont presque toutes disponibles pour PPC, SPARC, DEC, Amiga et bien d'autres choses encore. Certaines distributions (dont Yellow Dog pour PPC) tournent d'ailleurs exclusivement sur d'autres architectures.

Le mot de la fin

    Cet article ne se veux pas comme la sainte bible des distributions mais comme un condens√© de ce qui se fait actuellement pour vous aider √† d√©cider de ce qui vous inspirera le mieux pour travailler sous Linux. Je mettrais √† jour cet article d√®s que de nouveaux √©l√©ments se profileront.

Concernant les critiques parues sur linuxfr.org, j'aimerais préciser que je suis principalement agacé par la politique de Microsoft tendant à dire que GNU/Linux fait partie de ces OS maintenus par une bande d'anarchistes dans leurs placards. Ayant des amis travaillant chez Microsoft (pas seulement en France), il m'arrive de discuter avec eux de la vision que Microsoft donne de Linux au sein même de leur compagnie, c'est la principale raison de ma virulence.